La GIRE va-t-elle faire débat ?

INTRO 2.1 – Utiliser nos ressources en eau intelligemment

lundi 12 mars

En ce 1er jour, nous avons assisté à la séance introductive du groupe de réflexion sur la Gestion Intégrée de la Ressource en Eau (GIRE) : « utiliser nos ressources en eau intelligemment ; comprendre et garantir la bonne gestion des ressources en eau », présidée par Ari MICHELSEN (président de l’AWRA : American Water Resources Association). Après une présentation de quatre études de cas, les sessions thématiques des prochains jours ont été introduites par leurs responsables respectifs.

La plupart des points attendus nous semblent avoir étés développés : action à l’échelle des bassins versants, coopération transfrontalière et besoin de portage politique fort, besoin d’un financement adapté…etc. Les quatre études de cas détaillés montraient l’importance de décliner ces points selon le contexte local. Comme l’a souligné Laurent FAYIEN (Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse) : « le système doit être dicté par son territoire et ses acteurs ».

Nous avons étés agréablement surprises par le discours de Mme Carole COLLIER (directeur du Delaware River Basin) qui a fortement insisté sur la place à donner à l’éducation dans la GIRE. Mais nous aurions pourtant aimé qu’elle approfondisse ce point, qui ne sera a priori pas abordé dans les sessions suivantes.

La présentation du Comité Intergouvernemental de Coordination du bassin du Rio de la Plata (CIC Plata) nous a particulièrement impressionnées, par l’ambition de son programme cadre de « Gestion Durable de la Ressource en Eau », sur ce bassin hydrographique qui réuni pas moins de cinq pays (Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay, Uruguay). Cependant, nous nous interrogeons sur les résultats d’un tel dispositif : est-ce une coordination de façade ? De manière générale, il aurait été appréciable que ces études de cas ne se limitent pas à une description des moyens mis en œuvre, mais apportent aussi une analyse des résultats obtenus. Ainsi, nous avons été déçues par le manque de débat suscité par ces présentations. Nous nous sommes par exemple interrogées sur la focalisation des intervenants sur la réponse aux “changements climatiques” comme seul défi à relever dans les prochaines décennies. Toutefois, il s’agissait seulement d’une introduction, la discussion n’était peut-être pas l’objectif de la session. De plus, le panel d’experts, préexistant au forum des solutions, semble vouloir faire le point sur les avancées dans ce domaine. Nous espérons tout de même que le débat sera plus animé lors des prochaines séances.

 

Pauline, Mastère spécialisé PPSE, AgroParisTech-ENGREF

Suzanne, Mastère spécialisé PPSE, AgroParisTech-ENGREF

Article publié sur le blog “Eau et Fort Marseille 2012” et reproduit ici avec l’autorisation de son administrateur.



Citer ce billet
Laure Isnard (2012, 20 mars). La GIRE va-t-elle faire débat ? EAU&3E - ANR Villes durables. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nzj8

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search