Enquête sur la consommation d’eau des ménages de l’agglomération de Perpignan

Dans le cadre du projet Eau&3E, des habitants de l’agglomération de Perpignan sont invités à participer à une enquête sur la consommation d’eau de leur ménage à partir du 15 novembre 2012.  Ce questionnaire a été réalisé par Anne-Laurence Agenais, ingénieure d’études Irstea, UMR G-EAU (Montpellier).  Elle a été supervisée dans ce travail par Marielle Montginoul (chargée de recherche – Irstea UMR G-Eau) et Jean-Daniel Rinaudo (chercheur – BRGM), tous deux partenaires du projet EAU&3E.

Pour toute question, vous pouvez les contacter par courriel : enquete-eau3e@irstea.fr.

 

Pour les personnes n’arrivant pas à visionner les vidéos proposées dans le questionnaire, vous trouverez les informations importantes ci-dessous :

Bonjour et bienvenue sur le questionnaire concernant la consommation d’eau des ménages de l’agglomération de Perpignan.

Les grandes agglomérations de la région Languedoc Roussillon connaissent, depuis plusieurs années, une très forte croissance démographique. Cet afflux de population crée de nouveaux besoins en eau que les collectivités locales doivent satisfaire.  

Pour cela, les mairies et syndicats d’eau potable investissent des sommes considérables dans des équipements de production d’eau. Or, compte tenu de leur coût très élevé, ces équipements doivent être prévus pour répondre au plus juste aux besoins de la population. Il est donc très important de pouvoir prévoir de manière fiable l’eau dont nous aurons besoin dans les années à venir. Pour cela, il nous faut d’abord mieux connaitre les pratiques actuelles en matière de consommation en eau potable. C’est l’objectif de l’enquête à laquelle vous vous apprêtez à participer.  

Cette enquête est réalisée dans le cadre du projet de recherche scientifique EAU&3E,  financé par l’ANR Ville Durable (2008). Mis au point par deux organismes publics, le BRGM et IRSTEA, le questionnaire a été conçu en étroite collaboration avec la communauté d’agglomération de Perpignan.  

L’enquête permettra d’estimer le niveau de consommation associé à différents types d’habitats en considérant les usages domestiques, ainsi que les usages extérieurs (comme les piscines ou l’arrosage des jardins). Elle permettra aussi de caractériser, du point de vue sociologique, différents types de consommateurs. Elle vise enfin à recueillir votre point de vue sur les possibilités de réduire la consommation d’eau de chacun.

Que vous soyez petit ou grand consommateur, sensible aux problématiques environnementales ou agacé par leur omniprésence, votre avis nous intéresse ! Par votre réponse, vous contribuez à améliorer la connaissance des besoins. Vous nous aiderez à améliorer les méthodes de prévision qui permettront d’éviter des erreurs d’investissement. Et donc de maitriser le coût du service public, c’est-à-dire in fine le montant de votre facture d’eau !

Toutes les informations que vous fournirez dans ce questionnaire sont confidentielles et ne seront exploitées que dans le strict cadre de ce projet de recherche. Les résultats seront mis en ligne sur le site du projet.

Toutes les personnes ayant répondu à l’intégralité du questionnaire avant le 15 décembre 2012 recevront en cadeau un ouvrage des éditions BRGM. Nous vous précisons qu’il vous faut compter entre 10 et 20 minutes, selon votre situation, pour répondre à ce questionnaire. Ceux d’entre vous qui le souhaitent pourront ensuite nous faire part de leur avis sur les modes de tarification de l’eau potable.

Merci pour votre participation !

Sources des images utilisées dans la vidéo :  ici.

 

Illustrations des scénarios de tarification présentés au cours de l’enquête – Questionnaire pour l’agglomération de Perpignan :

Tarification actuelle :

Actuellement, votre facture d’eau est calculée de la façon suivante.

 

Scénario Suppression de l’abonnement :

Pour inciter les consommateurs à être attentifs à leur usage de l’eau, une première alternative consisterait à augmenter la part variable de la facture et à supprimer l’abonnement.

 Scénario Tarification saisonnière :

Toujours pour inciter les consommateurs à être attentifs à leur usage de l’eau, une autre alternative consisterait à facturer l’eau selon des tarifs changeant avec la saison. Ainsi l’eau serait facturée plus cher en été qu’en hiver.

 

Scénario Tarification progressive :

Pour inciter les consommateurs à être attentifs à leur usage de l’eau, une troisième alternative peut encore être imaginée. Elle consisterait à facturer l’eau à différents tarifs selon les besoins qu’elle permet de couvrir.

Pour aller plus loin : une revue de presse rassemblant des liens vers des articles traitant de la proposition de loi pour la tarification progressive de l’eau potable et de la tarification solidaire est disponible ici.


Vous aimerez aussi...