Les principaux déterminants de la consommation d’eau à Paris : un état des lieux

Le projet EAU&3E a pris naissance suite au constat de la baisse des consommations d’eau dans un certain nombre de grandes villes européennes, dont Paris. Pour pouvoir faire face aux difficultés de gestion liées à cette baisse (détaillées dans la présentation du projet), l’une des premières étapes consiste à mieux connaître les facteurs responsables de cette évolution et d’identifier les raisons qui pourraient prolonger ou inverser la tendance à court, moyen et long terme.

C’est ce que Julien Souriau, doctorant CIFRE à Eau de Paris et au CIRED, a réalisé sur la ville de Paris. Le rapport qui rend compte de ses premiers résultats est téléchargeable ici. S’il ne s’agit là que de la première étape d’un long travail d’identification des variables explicatives de l’évolution de la consommation d’eau, Julien Souriau parvient à identifier les principaux facteurs déterminant les comportements des abonnés du service d’eau à Paris :

  • les variations pluriannuelles de la consommation d’eau potable trouvent essentiellement leurs causes dans des variables macro-économiques (contexte économique et emploi, tertiarisation et changement des activités à Paris, « gentrification » de la population résidente, etc.), techniques (appareils plus économes en eau, réduction des pertes) et macro-climatiques (variations climatiques, etc.) ;
  • les variations intra-annuelles de la consommation d’eau potable sont principalement dues à des causes météorologiques (indice Humidex) et à des temporalités sociales (vacances scolaires, fins de semaines, jours fériés).

Evolution des volumes d’eau potable distribués et consommés à Paris, de 1945 à 2010 (données : Eau de Paris 2010)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *